COMITE LOCAL des USAGERS PERMANENTS DES INSTALLATIONS PORTUAIRES DE PLAISANCE  ( CLUPIPP )  2024

Le prochain

Comité Local des Usagers Permanents

des Installations Portuaires de Plaisance

 (CLUPIPP) du port de plaisance de Loctudy l’Ile Tudy aura lieu le :

 

Mercredi 8 novembre 2023 à 18 heures à Pont-l’ Abbé au siège du Syndicat Mixte 5 quai Henry-Maurice Bénard dans la salle « marée basse ».

 

Le CLUPIPP est l’unique organisation officielle représentant les intérêts des usagers des ports de plaisance.

En tant que membre du CLUPIPP vous êtes invité à participer à cette réunion afin :

- d’avoir des réponses aux questions que vous vous posez,

- de faire valoir vos droits et intérêts.

Les usagers restent les seuls générateurs des recettes des ports de plaisance de Loctudy. Ce sont directement les conséquences de la gestion de nos ports qui font varier le montant des tarifs des AOT (+ 48% sur pontons et + 62% sur bouées entre 2014 et 2023 avec inflation de 20% sur la même période).

Depuis de nombreuses années les augmentations annuelles dépassent largement l’inflation et l’on peut s’interroger sur le bien-fondé et la priorité de certaines dépenses (toilettes publiques, sanitaires, aire de carénage, ponton brise-clapot dit ponton lourd, désenvasement…).

 

Il avait été proposé au concessionnaire, la commune de Loctudy, de raccourcir la durée de la concession afin que le port de plaisance rejoigne les ports et équipements de plaisance gérés par le Syndicat Mixte.

La Cour des Comptes avait elle-même rendu une conclusion en ce sens. La commune de Loctudy n’a pas adhéré à ce choix privant du même coup les plaisanciers/payeurs de toutes subventions.

 

Pour rappel le Département a libéré une enveloppe de 100 millions d’euros afin de moderniser les ports de Cornouaille dont une partie réservée aux ports de plaisance. Seuls les ports de Loctudy ne seront pas concernés par cette participation du Département ! CONSTERNANT !

Les enjeux des prochaines années dépendent aussi de vous. Venez nombreux vous exprimer sur les choix concernant vos ports de plaisance de Larvor/loctudy.

 

PS : Seuls les membres inscrits au CLUPIPP auront accès à cette réunion.

 Il n’est peut être pas trop tard pour vous inscrire.

 

Les élus du CLUPIPP, représentants des plaisanciers de Loctudy au Conseil Portuaire : Michel Boedec, Jacques Besnard, Patrice Havy. 

Télégramme du 10 avril 2021

Télégramme du 02 avril 2021

Une opération de remise à niveau des profondeurs démarrera le 6 avril, dans les zones de mouillage du port de plaisance de Loctudy et de l’Ile-Tudy. Tous les corps-morts situés ci-dessus seront retirés pour permettre l’opération de ratissage.

Dans l’estuaire de la rivière de Pont-l’Abbé, les zones de mouillage du port de plaisance de Loctudy et de l’Ile-Tudy connaissent des problèmes d’ensablement, notamment pour celles qui bordent le chenal. L’accès aux places sur ponton et le stationnement aux mouillages sont rendus difficiles par la présence de bancs de sable qui remontent parfois au-dessus de la cote 0 CM (cote marine).

Dans ce cadre, le Syndicat mixte des ports de pêche plaisance de Cornouaille, pour la partie concernant le chenal et les zones de mouillage à l’Ile-Tudy, et la commune de Loctudy, pour le port de plaisance, ont engagé une opération de remise à niveau des profondeurs. L’objectif de ces travaux, confiés à l’entreprise Merceron, est de rétablir les profondeurs de -1,50 m, sous le 0 de cote marine (CM), dans le chenal, la zone de « la Madeleine » et devant la balise du Blaz, -1 CM devant la cale de l’Ile-Tudy. Ils concernent un volume d’environ 18 000 m3.

 

Compte tenu de la nature des sédiments (sable grossier à plus de 80 %), non contaminés par quelque polluant que ce soit, ainsi que de la présence de souilles à proximité des zones d’engraissement, le choix a été fait de niveler les sédiments plutôt que de les extraire afin de conserver l’équilibre hydro-sédimentaire de la rivière. Le sable en excédent sur les « bosses » (supérieur à -1,50 CM) sera déplacé dans les « creux » (inférieur à -1,50 CM) voisins par une pelle sur ponton.

Un chantier organisé en deux étapes

Le chantier a été organisé en deux étapes pour limiter l’incidence sur les mouillages présents sur les zones de travail (mouillages qui doivent être libérés et enlevés pour la durée des travaux). Le phasage des travaux prévu est le suivant : le 6 et 7 avril, arrivée du ponton et de la pelle ; du 7 au 9 avril, enlèvement des corps-morts (déposés sur le terre-plein de Loctudy) dans une première moitié nord de la zone à traiter ; du 12 au 23 avril, dragage de cette zone puis remise en place des corps-morts et des navires ; du 27 et 28 avril, enlèvement des corps-morts dans la seconde moitié ; du 29 avril au 12 mai, dragage de la moitié sud ; et enfin le 14 mai, remise en place des corps-morts et navires de la seconde zone.

 

Le montant total de l’opération est estimé à 400 000 € TTC dont une participation de 35 000 € du port de plaisance de Loctudy.

 

Voici quelques photos du démontage et remontage des pontons

Le Télégramme Publié le 26 mars 2021

 

Les pontons du port de plaisance de Loctudy font peau neuve.

Gros travaux à Loctudy, alors que les pontons du port de plaisance sont en cours de remplacement, le désensablement va bientôt commencer.

Les pontons B et C du port de plaisance de Loctudy sont en cours de remplacement. Ces travaux, votés en conseil municipal, étaient devenus indispensables. Le port, inauguré en 1991, fête cette année ses 30 ans et aucun ponton n’avait été remplacé. « Les installations sont plus que fatiguées, admet Jean-Michel Gaigné, adjoint au littoral et au port de plaisance. Tout a été fait pour minimiser les nuisances pour les plaisanciers. Certains bateaux ont déjà retrouvé leurs places ». Commencés il y a deux semaines, les travaux seront achevés le 25 avril. 216 mètres de pontons auront été changés, ainsi que les passerelles d’accès, les catways, bornes électriques et en eau en nombre supérieur à celles installées précédemment. Le coût total des travaux s’élève à 320 000 € HT, pontons, fournitures et démontage inclus.

Début du désensablement

Par ailleurs les travaux de désensablement menés par le syndicat mixte vont bientôt commencer. Programmés du 6 avril au 11 mai, ils consistent à régaler le sable accumulé sous les mouillages des bateaux (principalement ceux situés dans la zone de l’Ile-Tudy), pour le déplacer dans les zones de plus grand fond. Le port de Loctudy prend en charge 35 000 € pour contribuer au désensablement dans sa concession. À l’issue de ces derniers travaux, une bathymétrie sera réalisée avant l’été pour poursuivre le contrôle des profondeurs.

 

Le Télégramme le 27 mars 2021

Plobannalec-Lesconil et Loctudy : travaux de dragage du chenal du Ster cette semaine

La plage des Sables Blancs est interdite au public pendant la durée des opérations.

Les opérations annuelles de travaux d’extraction de sable pour le maintien de la profondeur du chenal du Ster, situé Pointe de Beg-Gwen, dans le prolongement de la dune des Sables Blancs, avaient été suspendus au printemps 2020 en raison du premier confinement, puis de la nidification des gravelots sur la plage des Sables Blancs. Cette année, elles commenceront lundi pour se terminer vendredi 2 avril. Ces travaux sont menés par les communes de Plobannalec-Lesconil et de Loctudy, cette dernière prenant en charge le transport et la mise en place du sable pour le confortement du cordon dunaire des Sables-Blancs. Le rechargement dunaire se fera notamment en arrière-dune dans les endroits de plus forte érosion suivant les prescriptions de la Communauté de communes du Pays bigouden sud. Les municipalités de Plobannalec-Lesconil et Loctudy informent que pendant la durée des travaux, le chenal, les accès à la plage et la plage des Sables Blancs proprement dite seront interdits au public.

Le Télégramme le 24 février 2021

Le chenal d’accès au port de Loctudy Ile-Tudy sera désensablé

au printemps

De nombreux mouillages sont situés dans la zone de travaux de désensablement.

 

Les travaux de désensablement du chenal d’accès au port de Loctudy Ile-Tudy commenceront en avril prochain. Le Syndicat mixte prendra à sa charge la maîtrise d’ouvrage de ces travaux dont le coût a été estimé à 276 000 € HT. La commune de Loctudy prendra à sa charge 15 % de ce montant, soit 41 400 € HT. En effet, 15 % de l’emprise de la surface de régalage (un procédé qui consiste à lisser les fonds en déplaçant le sable) appartient à la zone concédée à la commune de Loctudy. Les mouillages situés dans la zone devront être retirés pendant les travaux. Des mouillages destinés aux grandes unités seront ultérieurement mis en place.

Télégramme, Publié le 04 février 2021

Les travaux prévus dans les ports bigoudens

En Pays bigouden, plusieurs chantiers vont être lancés dans les ports. Tour d’ho- rizon des investissements réalisés par Syndicat mixte des ports de pêche-plaisance de Cornouaille.

Saint-Guénolé : remplacement des pontons

Les deux pontons ont plus d’une trentaine d’années et ont régulièrement été réparés par l’association des usagers qui gérait le plan d’eau jusqu’en 2018. À sa demande, le Syndicat mixte a repris en gestion directe les installations et a entrepris d’importants travaux de renouvellement des lignes de mouillage et le remplacement des deux pontons. Les équipes du Syndicat mixte sont actuellement en train d’adapter et de modier les

nouveaux pontons pour tenir compte de la conguration du site (échouable). Des lignes de mouillage traditionnellement en chaîne vont être remplacées par des lignes de mouillage en fibre synthétique. Cela sera aussi le cas à Lesconil.

Lesconil : un nouveau bureau du port en projet

Le Syndicat mixte a lancé un projet d’amélioration des conditions d’accueil du port de Lesconil. Objectif : créer un bureau du port-capitainerie (actuellement dans un local préfabriqué) équipé de sanitaires de qualité et aménager les terre-pleins. Ce projet est évalué à 840 000 € HT, dont 20 % de subvention de la Région sollicités (contrat de partenariat), avec une réalisation des travaux en 2023. L’année 2021 sera consacrée au lancement des études de maîtrise d’œuvre pour le bureau du port-capitainerie et à l’étude d’aménagement.

Le Guilvinec : remplacement des équipements des quais de stationnement

Le marché vise à remplacer ou remettre en état tous les équipements (bollards, échelles, organeaux, défenses, cornières de quai...) de deux des principaux quais de stationnement des hauturiers au Guilvinec (celui du Faoutès et de l’élévateur). Cela concerne douze postes et environ 350 mètres linéaires de quai. Le chantier sera mené sur des séries de deux à trois postes pour limiter la gêne à l’exploitation et doit durer quatre mois à partir de mars 2021. Coût : 500000 €.

Ile-Tudy : Réparation de la cale du port

L’ouvrage a fait l’objet de nombreux réaménagements depuis la construction de la première cale en 1870. Il présente un certain nombre de dégradations de la maçonnerie et du dallage. Le chantier va consister principalement à restaurer la maçonnerie, injecter du coulis dans les vides du remblai, remettre en état les parties en béton et remplacer les équipements. Compte tenu de l’usage de la cale pendant la saison estivale (passeur, escales), les travaux démarreront en septembre. Estimation : 180 000 €.

Loctudy-Ile-Tudy : désensablement du chenal de mars à mai

Des bancs de sable se forment dans le chenal d’accès aux ports de plaisance de Loctudy et de l’Ile-Tudy. Tous les bateaux ne peuvent pas accéder à toute heure de la marée sans talonner, ce qui pose des problèmes de sécurité. Le marché prévoit d’utiliser la topographie du site et de rétablir les niveaux attendus grâce à un nivellement des fonds tirant parti des dénivelés existants et notamment de la présence d’une souille à l’ouest immédiat des bancs sableux. Compte tenu de la présence d’anguilles et d’aloses dans la rivière de Pont l’Abbé, le chantier doit être mené de mars à mai. Estimation: 280000€

En parallèle de ces chantiers, le Syndicat mixte démarrera ou poursuivra les études en vue des travaux programmés pour les années suivantes.

Cela concerne notamment le confortement de la digue de Léchiagat et les rempiétements des quais de la criée et de la coopérative à Loctudy.

Le Télégramme le 23 décembre 2020

Le télégramme du 11 déc 2020

Dans un communiqué, l’Association des plaisanciers de Loctudy (Aploc) se félicite de la récente décision du conseil municipal de provisionner 200 000 € au budget annexe du port de plaisance, pour les travaux de maintien des profondeurs.

Cette décision,« devrait permettre de ne pas connaître les difficultés des années passées, qui se répercutent encore aujourd’hui sur le niveau technique des installations », écrit l’association.

« Le désenvasement est la priorité de l’Aploc. Le programme d’importants investissements annoncés pour maintenir la sécurité des installations et accueillir des bateaux plus grands devra, faute de subventions, être revu à la baisse ou réalisé en synergie avec les ports voisins ». Dans le communiqué, l’association souligne également l’inquiétude des adhérents concernant l’évolution des tarifs.

« Car toutes les dépenses du port de plaisance sont supportées uniquement par les usagers du port, sans que le contribuable de Loctudy ne soit mis à contribution ».

En conséquence, l’Aploc se déclare « prête à collaborer avec la mairie pour rechercher pour les années à venir le meilleur équilibre entre impératifs techniques et tarifs ».

 

Ouest-France du 9 Déc 2020

Loctudy

L'association des plaisanciers reste mobilisée 

Jean Pierre Eugene Président des plaisanciers de l'APLOC

 

Le conseil municipal a voté une dotation de 200 000 € au budget annexe du port de plaisance, pour les travaux de maintien des profondeurs. L’association des plaisanciers, qui s’était élevée contre l’augmentation des tarifs portuaires, tient à préciser :

L’APLOC se félicite de cette décision qui correspond à ses attentes. Elle devrait permettre de ne pas connaître les difficultés des années passées qui se répercutent encore aujourd’hui sur le niveau technique des installations.

Une satisfaction nuancée car :

les adhérents sont aujourd’hui inquiets de l’évolution des tarifs.

Toutes les dépenses du port de plaisance sont supportées uniquement par les usagers du port, sans que le contribuable de Loctudy ne participe. (Hors subventions de l’État, de la Région et du conseil départemental, propriétaire des lieux, NDLR).

L’APLOC, mise au courant de l’état des lieux du port de plaisance, se dit  prête à collaborer avec la mairie pour rechercher le meilleur équilibre entre impératifs techniques et tarifs

 

Infos Port
aplocinfoportv3.pdf
Document Adobe Acrobat 372.0 KB

Article Ouest France du 30/11/2020

Budget 2021 du port de plaisance de Loctudy

Article du Télégramme du 29/11/2020 

Les tarifs du port de plaisance font Débat au conseil

Des questions relatives au port de plaisance ont dominé les débats lors du conseil municipal, délocalisé, vendredi soir, au centre culturel. Et comme régulièrement depuis l’opération de désenvasement réalisée en 2013, la question de l’augmentation des tarifs s’est taillée la part du lion au sein d’un ordre du jour assez léger.
Le tir groupé des deux listes d’opposition, unies dans la contestation, a sans doute son origine dans la lettre de protestation envoyée par l’Aploc, l’association des plaisanciers loctudistes, à l’ensemble des élus, en amont de ce conseil.
Pour les plaisanciers, la nouvelle hausse de 6 % des tarifs des postes d’amarrage ne passe pas. Elle passe d’autant moins qu’elle prolonge une hausse régulière sur les six dernières années d’une moyenne de 30 % sur les pontons et de 40 % sur les bouées. La raison de cette brusque hausse est historique. Pendant dix ans en effet, de 2004 à 2014, les tarifs avaient été gelés par la précédente municipalité en raison de l’envasement régulier et de l’impossibilité pour certains plaisanciers, d’utiliser leurs bateaux au moment des marées basses.
Des tarifs inférieurs à Bénodet, Sainte-Marine ou Concarneau
« La non-augmentation des tarifs pendant cette période s’explique par le fait que le port n’était pas à flot et ne peut justifier l’augmentation actuelle proposée », a réagi Christine Corfmat en prenant pour exemple les tarifs inférieurs des ports de Bénodet, Sainte-Marine ou Concarneau. « Des tarifs différenciés ne pourraient-ils pas être envisagés pour les Loctudistes », a-t-elle suggéré en estimant que les arguments développés par l’Aploc méritaient d’être discutés.
Ces arguments, relayés par les élus de l’opposition, mettent en avant un retard des travaux d’entretien et de renouvellement des installations qui conduisent aujourd’hui à des hausses excessives. « La différenciation des tarifs est impossible en raison du principe de l’égalité des citoyens devant les charges publiques », a rétorqué Jean-Michel Gaigné, l’adjoint au port de plaisance.
« C’est le lot normal de toute installation en milieu marin »
« Quant au renouvellement des installations, c’est le lot normal de toute installation en milieu marin. Si cela n’a pas été fait avant, c’est que le budget ne le permettait pas, entre le remboursement de l’emprunt pour la construction du port et les provisions réalisées chaque année pour réaliser le dragage. La réalité d’aujourd’hui, c’est qu’il est impératif de remplacer des équipements. C’est déjà fait pour l’éclairage, la station de carburants, l’aire de carénage, les sanitaires. Le début du remplacement des pontons est programmé pour l’année prochaine (517 000 € d’investissement sont programmés dans le budget primitif du port de plaisance, voté en soirée NDLR) et environ 3 millions d’euros seront au total investis pour le remplacement de tous les pontons », a expliqué Jean-Michel Gaigné.

Suite au confinement,

La Réunion du CLUPPIP du 4 Novembre concernant le port de plaisance de Loctudy a été annulée !!

Réunion du CLUPIPP

Le 4 novembre prochain à 14 h

à la salle polyvalente de la mairie, aura lieu la réunion du CLUPIPP concernant le port de plaisance de Loctudy.

Dans les années à venir notre port de plaisance de Loctudy va subir une évolution en profondeur.

Afin d’être parfaitement informé des projets en cours, des budgets et des conséquences sur votre redevance il est important d’y assister.

Pour participer à la réunion, il est indispensable de vous inscrire ou réinscrire sur la liste des membres du CLUPIPP.

Cette inscription est gratuite. Si vous ne pouvez participer à la réunion, s’inscrire c’est, toutefois, montrer son intérêt à la gestion du port de plaisance de Loctudy.


APLOC info flash

 

Dans les années à venir nos ports de plaisance vont subir une évolution en profondeur. Afin d’être parfaitement informé des projets en cours, de leur budget, et des conséquences sur votre redevance il est important d’ assister à la réunion du CLUPPIP.

Si vous ne pouvez participer à la réunion, s’inscrire c’est, toute- fois, montrer son intérêt à la gestion des ports de plaisance de Loctudy.

Réunion d’informations

Une délégation de 9 membres du Conseil d’ Administration à été reçue le 3 octobre à la marie de Loctudy par monsieur Jean Michel Gaigné le nouvel adjoint au maire.

(commission économie, mer et environnement)

Accompagné de monsieur Frédéric Bernard

(directeur du port de plaisance).

Un constat objectif et alarmant sur l’état des infrastructures portuaires nous a été présenté.

Le projet de renouvellement de l’ensemble des installations qui s’étalera sur plusieurs années, va nécessiter des investissements lourds.

En conséquence , attendons nous à de fortes augmentations dans les années à venir.

Seule une gestion du port de plaisance rigoureuse, équitable et transparente pourrait faire accepter des augmentations raisonnables.

Est-ce aux seuls plaisanciers de prendre en charge ces investissements, dus à une gestion si peu prévoyante ?

Qu’est-ce qui justifie de telles augmentations, discriminatoires et inacceptables.

Voilà des questions que nous souhaitons poser lors du prochain CLUPIPP

Réunion d’informations

Une réunion d’informations concernant l’avenir du port de plaisance de Loctudy à l’initiative de monsieur Jean Michel GAIGNE adjoint au maire, est programmée le samedi 3 octobre.

l’ APLOC sera représentée par une délégation de son conseil d’administration .

Codes des transports
Organisation des ports maritimes
Article R5314-19
Créé par DECRET n°2014-1670 du 30 décembre 2014  

art:
Le comité local des usagers permanents du port comprend les titulaires d’un contrat d’amodiation ou de garantie d’u- sage de poste d’amarrage ou de mouillage et bénéficiaires d’un titre de location supérieur à six mois délivré par le gestionnaire du port.
Leur liste est tenue à jour par le gestionnaire du port. L’inscription sur la liste s’effectue sur la demande de l’intéressé assortie des justifications appropriées.

Le comité local des usagers permanents du port est réuni au moins une fois par an par le maire ou son représentant. Il reçoit communication du budget du port.

Info Portuaires

Le nouvel adjoint chargé du port de plaisance de Loctudy

Jean-Michel Gaigné,
ancien directeur du port de Saint Quay Portrieux, organisera en septembre
une rencontre avec le bureau de l'APLOC et le représentant des plaisanciers (CLUPPIP) élu au conseil portuaire.
Merci de nous faire remonter vos remarques et propositions sur la gestion du port.

mail: aploc29@gmail.com

Exercice Polmar à Loctudy

Un exercice de lutte contre une pollution maritime, simulant une pollution importante par hydrocarbures, s’est déroulé du 16 au 19 octobre 2017 entre

Loctudy et l’Ile-Tudy.

Plus de 90 personnes ont participé directement à l’exercice

La longueur du barrage posé est exceptionnelle : 1,35 km

Le centre POLMAR Brest dispose de 9 km de barrage.

Le baliseur « Armorique » accompagné du « Côtes de Cornouaille », ont permis une pose des différents éléments rapide et précise.Le remorquage et la mise en place du barrage ont été assurés par un dispositif à la mesure de l’exercice : vedette SNSM, barge de travail du conseil départemental, semi‑rigides SNSM Il a également fallu quatre camions semi-remorque pour transporter le matériel.

LA PLAISANCE COLLABORATIVE

Après avoir constaté l’apparition de nouvelles pratiques dans les ports bretons telles que la location de bateaux entre particuliers ou les chambres d’hôtes insolites, l’Association des Ports de Plaisance de Bretagne (APPB) a décidé de travailler sur le sujet. Accompagnée dans sa réflexion par Collporterre, association spécialisée dans l’analyse et l’accompagnement aux pratiques collaboratives, elle publie aujourd’hui une étude sur la Plaisance collaborative.

 

 

http://www.portsdebretagne.fr/actualites/lappb-travaille-avec-collporterre-sur-la-plaisance-collaborative/